Accueil ::> Archives ::> Disciplines ::> Français ::> 4e ::> Rencontre masquée

Rencontre masquée

lundi 21 novembre 2011, par Mlle Mimoso.

Dans le cadre du festival Les Boréales, nous avons eu la chance de rencontrer le jeudi 10 novembre 2011 Seita Parkkola, l’auteur du roman Une Dernière chance. Seita Parkkola est finlandaise, elle était donc accompagnée d’une interprète. Elle a accepté notre invitation car elle aime bien aller dans les écoles, à la rencontre de ses lecteurs.

Tout d’abord, nous nous sommes présentés avec les masques que nous avions créés. Nous étions un peu stressés car c’était le moment où nous allions découvrir l’auteur pour la première fois...

Le défilé des masques

Voici les phrases que nous avons écrites et dites pour nous présenter. Elles expriment toutes le regret ou le souhait d’un élève du Collège de la Dernière Chance :

« J’aimerais recommencer une nouvelle vie / J’aurais aimé vivre / J’aurais dû arrêter de bavarder / Je veux être encore plus heureuse / Je regrette de ne pas m’être envolée quand je le pouvais / J’aimerais être un oiseau prêt à s’envoler pour découvrir le monde / J’aurais aimé avoir des lunettes en forme de plume / Il aurait fallu que l’automne n’arrive pas / J’aurais aimé lire encore plus de livres / J’aurais aimé être plus sage / J’aurais aimé ne pas avoir ce caractère si bien trempé / J’aurais aimé que la vie soit plus juste / J’aurais aimé que la vie soit plus drôle / J’aimerais être parfaite / Je veux que La VIE soit parfaite / J’aimerais être celle que je n’ai jamais été / J’aurais aimé être comme les autres / J’aurais dû contenir ma violence / J’aurais aimé être parfait / J’aimerais revenir en arrière / Il faudrait que je détruise mon masque »

Nous avons ensuite mis en scène nos productions devant elle. Elle a beaucoup aimé ce moment.

Nos petites saynètes

L’avenir de Viima imaginé par Emilie, Ombeline et Marine.

La bande-annonce jouée par Matthieu, Kyllian, Victor et Nicolas, écrite par Baptiste et réalisée par Mme Levert. Matthieu aurait préféré ne pas avoir à faire le doublage en direct mais la prise de son n’était pas d’une qualité suffisante...

Le procès de Mme Avanto et du Principal du collège de La Dernière Chance avec Chloë, Cynthia, Laurine, Anthony (formidable juge !), Clément et l’auteur de cette scène au tribunal : Anaëlle.

Le texte du procès

Victor a estimé que la fin du roman était un peu compliquée alors il a proposé à Seita Parkkola une autre fin interprétée par Laurine, Tristan, Léo et Basile.

Une autre fin
Elles et Justin

Justin et Pierre ont écrit des extraits du journal intime de Viima, ils ont joué ensuite ces scènes que Seita Parkkola a dû reconnaître. Elle a retrouvé tous les passages !

Laure a remis à l’auteur une lettre pour Viima, le personnage principal du roman.

La lettre

Marie a proposé à Seita Parkkola un deuxième tome pour son récit.

Echange

Nous lui avons posé des questions et elle nous expliqué tout ce qu’elle a utilisé pour écrire son roman : l’origine des noms des personnages, les photos des lieux qui l’ont inspirée (une usine, un ancien hôpital psychiatrique)... Cela nous a fait réaliser comment elle a inventé l’histoire et nous a même aidés à mieux comprendre son roman. C’était passionnant mais un peu long.

Ce qui était étonnant lors de l’échange c’est que Seita Parkkola nous répondait des phrases très longues en finnois et que son interprète semblait résumer ses réponses. Clément a donc eu l’impression que l’interprète ne nous disait pas tout.

Nous avons beaucoup aimé les remarques de Seita Parkkola. Elle a trouvé que nos saynètes étaient magnifiques, elle a semblé à la fois surprise et émue par notre travail théâtral et par les masques. Nous lui avons expliqué chacun de nos choix car les masques reflétaient notre personnalité et elle nous a demandé de reprendre le défilé des masques car elle n’avait pas compris toutes nos phrases de présentation.

On a pris une photo de groupe avec elle (le moment préféré de Victor). C’était drôle.

Où est Seita Parkkola ?

« C’était intéressant de rencontrer un auteur en vrai ».